0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Pin It Share 0 0 Flares ×

En octobre dernier, le gouvernement indien a présenté au monde entier la tablette numérique la moins chère au monde.

Baptisée Aakash, elle coûte 45 euros et seulement 26 euros pour les étudiants bénéficiant de subventions.

Offrir les nouvelles technologies aux plus faibles revenus, un défi inimaginable il y a encore quelques années ! C’est pourtant la volonté du gouvernement indien qui propose de plus en plus d’innovations à bas prix. Après avoir lancé des purificateurs d’eau à 11 euros et la voiture Nano de Tata Motors à 1560 euros, le gouvernement, au travers de ce nouvel outil, souhaite réduire le fossé entre les riches et les pauvres dans un pays où la mondialisation s’effectue à double vitesse.

Le développement de la tablette Aakash a été confié à l’entreprise anglaise Datawind. 5 années de recherche ont été nécessaires pour mener à bien ce projet. Au départ, l’objectif était de mettre sur le marché un ordinateur à …10 dollars. Même si l’exploit n’a pas eu lieu, cette tablette devrait être abordable pour une bonne partie des ménages indiens.

Le gouvernement a prévu de distribuer gratuitement 100 000 tablettes durant sa phase de lancement. Selon les premiers retours, le rapport qualité/prix est excellent même si l’on note une faible réactivité. Des étudiants se sont portés volontaires pour sensibiliser les villageois à l’utilisation de la tablette.

Il est vrai que, malgré une croissance fulgurante de l’accès à internet en Inde, seulement 8% de la population du pays en bénéficie pour le moment.

La tablette Aakash qui signifie « ciel » fonctionne sous Androïd 2.2. Avec une autonomie de 2 à 3 heures, elle possède une mémoire de 2Go, un écran LCD, 2 ports USB et pèse 350 grammes. Elle lit des fichiers multimédias comme Word ou PDF et permet le traitement de texte et la navigation.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Pin It Share 0 0 Flares ×